Une deuxième vie aux tubulures d'érablières avec Environek

Par Malcolm Savard
Lecture : 3min

Beaucoup de tubulures

Connaissez-vous Environek? Une entreprise d'ici, engagée socialement, et qui valorise les tubulures d'érablières? 

 

Chaque année, c'est 3000 tonnes de tubulures d'érablières qui sont enfouies au Québec. Demandant d'être changées tous les 10 à 15 ans, les tubulures sont des déchets importants. Pourtant, elles ont encore beaucoup de valeur. Aujourd'hui, je m'entretiens avec Mathieu Caron, responsable en environnement chez Environek.

 

Une entreprise reconnue

Environek oeuvre dans le recyclage de produits désuets et de tubulures d'érablières. Les tubulures d'érablières y sont recyclées depuis la création d'un projet-pilote en 2007 et depuis, les quantités ne cessent de croitre! L'entreprise s'est même vu mériter le Prix Novae 2020 des 20 meilleurs innovations à impact de l'année! Synergie Bellechasse-Etchemins est donc très fière l'accueillir au sein de ses entreprises ambassadrices!

 

Environek possède deux usines, l'une pour le recyclage d'appareils électroniques et de petits électroménagers, l'autre pour le recyclage des tubulures d'érablières. L'usine qui nous concerne aujourd'hui est située à Saint-Malachie dans Bellechasse, où on y recycle les tubulures. 

 

L'entreprise trie d'abord la tubulure avant de la transformer en petits granules, qu'elle revend à des entreprises de l'industrie du plastique. Ces entreprises les réutilisent ensuite pour fabriquer d'autres produits. Les vieilles tubulures désuètes deviennent ainsi des bacs à peinture, des gardes-boue, des bacs à linge, des bancs de parc, et bien plus. En veux-tu en v'la de la circularité! La matière n'atteint pas le dépotoir, elle reste en circulation. 

 

En croissance

La popularité du recyclage des tubulures d'érablières est grandissante selon M. Caron, qui voit les quantités augmenter chaque année. "En 2019, nous avons recyclé 330 tonnes de tubulures, alors qu'en 2020, nous avons traité 390 tonnes, une augmentation de 18%."

 

Pour mettre ces données en perspective, une petite voiture pèse en moyenne 1,5 tonne. Environek a donc recyclé l'équivalent en plastique de 260 petites voitures. Encore mieux, en plus de détourner ce plastique des sites d'enfouissement, l'entreprise vend 90-95% de ses granules de plastique sur le marché québécois!

 

 

Des valeurs exemplaires

Mais encore, ce n'est pas tout. Environek, tout comme les autres divisions du Groupe Aptas, aide les gens vivant avec des limitations fonctionnelles à intégrer le marché du travail et à développer leurs compétences par le biais d’activités adaptées. L'entreprise est dite adaptée, de par sa mission sociale.

 

Grâce à la mission sociale de l'entreprise, les usines d'Environek emploient une trentaine de personnes, dont la majorité vivent avec des limitations fonctionnelles. Cette belle mission contribue à une plus grande inclusivité des individus dans le milieu du travail, tout en leur permettant d'opérant efficacement leur mission environnementale!

 

En plus, la tubulure d'érablière amène du travail dans une période autrefois creuse, l'hiver. Plutôt que de vivre ce ralentissement, traiter la tubulure permet aux employés d'être bien occupés. Bref, pour Environek, gérer cette matière résiduelle s'imbrique bien dans une mission sociale d'accès au travail.

 

Un partenaire pour les entreprises

Les entreprise fabriquant des produits de plastique peuvent aussi demander à Environek de granuler pour eux leurs rejets de production. Ainsi, ces fabricants peuvent réinsérer leurs produits non conformes dans leur chaîne de production à faible coût, et ce, sans gaspiller de plastique.

 

Il faut savoir aussi qu'une matière jetée est une matière extraite qui n'aura plus jamais d'utilité. En triant et en granulant ce déchet de l'acériculture, Environek redonne de la valeur cette matière, et permet d'éviter que l'on produise du plastique neuf pour d'autres produits.

 

Pour mieux comprendre l'économie circulaire, ces schémas présentent bien la comparaison entre notre modèle d'économie actuel, dit linéaire, et le modèle durable, le modèle circulaire, ce qu'Environek et la symbiose Synergie Bellechasse-Etchemins accomplissent!

 

 

Vous connaissez une entreprise qui a des pratiques environnementales? Écrivez-nous!

 

Retour aux articles